L’Eternel est mon berger

26 nov

Le Psaume 23 nous fait connaitre le nom de Dieu « l’Eternel est mon berger. » A plusieurs endroits dans la Bible Dieu est comparé à un berger. L’image du berger est magnifique car les caractéristiques du berger sont, s’il est un bon berger, qu’il aime passionnément ses brebis plus que tout (elle est son trésor précieux) et qu’il se met en peine pour ses brebis afin qu’elles vivent dans les meilleures conditions possibles. Aussi, l’image de la brebis est significative car elle est extrêmement dépendante et a besoin de son berger.

lord_bon_berger

Le Psaume 23 pourrait être intitulé « parce que l’Eternel est mon berger » car il nous révèle toutes les promesses qui sont attachées au fait que Dieu soit notre berger.

Mais tout d’abord, avant de regarder plus en détail ces promesses, il est important de se demander : Puis-je affirmer « l’Eternel est mon berger » ? Avons-nous décidé comme David, l’auteur de ce psaume, d’avoir Dieu pour berger ? Avons-nous remis notre vie entre les mains du grand berger ? Dans Luc 15/4-7, Jésus a donné une parabole pour nous révéler que Dieu sera toujours prêt à faire de nous Ses brebis si nous le voulons.

4 Quel homme d’entre vous, s’il a cent brebis, et qu’il en perde une, ne laisse les quatre-vingt-dix-neuf autres dans le désert pour aller après celle qui est perdue, jusqu’à ce qu’il la retrouve ? 5 Lorsqu’il l’a retrouvée, il la met avec joie sur ses épaules, 6 et, de retour à la maison, il appelle ses amis et ses voisins, et leur dit : Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé ma brebis qui était perdue. 7 De même, je vous le dis, il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se repent, que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n’ont pas besoin de repentance.

Jésus est toujours prêt à aller chercher la brebis perdue ou qui s’est égarée. Quel que soit sa condition, ce qu’elle a fait, où elle est, Il va la chercher, l’adopte comme sa brebis, Il lui donne ce qu’Il a de mieux et en fait Sa plus grande joie. Qui que nous soyons, quoi que nous ayons fait, Jésus désire devenir ou redevenir notre berger et nous pouvons être Sa brebis. Quand un être humain décide de se repentir, c’est-à-dire changer de mentalité, d’attitude, de direction à l’égard de Dieu, Dieu n’est pas dans le jugement mais dans la joie et Il accueille cette personne de tout Son cœur.

Si comme David nous pouvons affirmer, « l’Eternel est mon berger », voici les promesses auxquelles nous pouvons nous attendre et revendiquer dans la prière avec assurance :

Dieu pourvoira à tous nos besoins

« L’Éternel est mon berger : je ne manquerai de rien. Il me fait reposer dans de verts pâturages, Il me dirige près des eaux paisibles. »
Nous ne manquerons de rien ! Autrement dit, dans tous les domaines de nos vies qu’il soit spirituel, émotionnel, psychologique, matériel, Dieu pourvoira à nos besoins les plus profond. Dieu désire pourvoir et nous combler lorsque nous sommes à l’école et que nous devons remplir notre copie.
Il désire pourvoir et nous équiper en tout pour notre travail professionnel. Il désire pouvoir et nous communiquer la victoire face à tous les péchés qui nous assaille. Le berger pourvoit à tous les besoins de la brebis en lui donnant nourriture, eau et soin pour qu’elle soit dans l’abondance. Parce que l’Eternel est notre berger, nous ne manquerons de rien. Il est important quels que soient nos besoins de les faire connaitre à Dieu (Philippiens 4/6) et de nous attendre à Lui.

Dieu restaurera notre âme

« Il restaure mon âme »

Lors de leur arrivé à destination finale ou un endroit de pause, le berger prend un temps pour examiner ses brebis en détails et voir si elles n’ont pas été blessées en chemin. Si une brebis est blessée, le berger prend le temps de la soigner et la guérit. David connaissait ce moment étant berger lui-même et il fait le parallèle avec notre âme. Notre âme a parfois été blessée dans le chemin de la vie. Des souffrances liées à l’enfance, un contexte familial difficile, des paroles blessantes à l’école, des évènements douloureux peuvent laissés des blessures dans notre âme qui nous limitent et nous handicapent dans nos vies.
Il semble que c’est un frein, un obstacle qui nous empêche de vivre ce que Dieu a pour nous. Dieu désire prendre un temps avec chacun d’entre nous pour voir nos blessures et nous guérir. N’ayons pas de crainte à nous entretenir avec notre Berger et de Le laisser voir, examiner et panser nos blessures. Alors que nous ouvrirons et déverserons nos cœurs devant Lui en prière, ce sera peut-être douloureux sur l’instant mais Dieu saura nous guérir.

Dieu nous conduira dans la justice

« Il me conduit dans les sentiers de la justice, A cause de son nom. »
Jésus est Celui qui nous conduit dans les sentiers de la justice. Parce que Lui a vécu comme un modèle de justice sur terre, aujourd’hui, par Sa victoire à la croix et Sa force en nous, un pas à la fois, nous pouvons apprendre à marcher et vivre selon ce qui est juste, droit, pur et saint. La semaine prochaine nous verrons plus en détail cette notion en regardant au nom de Dieu « l’Eternel notre justice ».

Dieu sera avec nous dans l’épreuve

« Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, Je ne crains aucun mal, car tu es avec moi : Ta houlette et ton bâton me rassurent. Tu dresses devant moi une table, En face de mes adversaires ; Tu oins d’huile ma tête, Et ma coupe déborde. »

Le Psaume 23 n’est pas déconnecté de la réalité et ne nous promet pas une existence sans épreuves. « La vallée de l’ombre de la mort » sera présente. En hébreux, on pourrait traduire « la vallée d’épaisses ténèbres ». Il va arriver des moments dans la vie où les difficultés, les conflits, les problèmes vont se manifester. Même si nous ne les cherchons pas, ils sauront nous trouver. Dans Ses circonstances, Dieu promet d’être avec nous et de nous assurer direction, protection, défense.
La houlette servait au berger à diriger la brebis, la ramener dans la bonne direction et l’aider à passer un obstacle difficile. Le bâton quant à lui pouvait se transformer en arme de protection dans le cas d’une attaque d’un animal sur le troupeau. Au travers de cette image, Dieu promet d’être avec nous quelles que soient les circonstances et c’est pourquoi nous pouvons affirmer « je ne craindrai aucun mal ».

En conclusion, conscient de toutes ces promesses, nous pouvons affirmer comme David « Oui, le bonheur et la grâce m’accompagneront Tous les jours de ma vie, Et j’habiterai dans la maison de l’Éternel Jusqu’à la fin de mes jours ». N’oublions pas notre privilège de vivre sous la grâce de Dieu mais vivons par elle tous les jours. Amen.