L’alpha et l’oméga

31 déc

31 décembre. Une année se termine et une autre est sur le point de commencer.
Dans cette circonstance, il est d’actualité pour terminer cette série sur les noms de Dieu de regarder au nom de Dieu « l’alpha et l’oméga ».

Dans Apocalypse 22/13, Jésus dit « Je suis l’alpha et l’oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin. »
Une assurance que nous pouvons avoir en tant que croyant, c’est de savoir que Dieu sera présent à nos côtés du début à la fin de l’année.

Nous ne savons de quoi sera fait cette nouvelle année. Une année est souvent marquée par plein de rebondissements. Nous vivons tour à tour des moments de joie, d’épreuves, de défis, de réussites, de déceptions, de victoires, d’accomplissements. Cependant, nous pouvons avoir une certitude, la présence à nos côtés de Celui qui a dit (Matthieu 28/20)

Je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde.

Si Dieu est avec nous, nous n’avons rien à craindre car

Nous savons en outre que Dieu fait concourir toutes choses au bien de ceux qui l’aiment, de ceux qui ont été appelés conformément au plan divin

(Romains 8/28). Quelles que soient les circonstances que nous vivrons dans cette année, en tout et pour tout, Dieu saura faire en sorte que cela se transforme toujours pour notre bien, notre épanouissement et notre victoire. Il contrôle, Il sera l’alpha et l’oméga, présent avec nous du début à la fin de l’année.

L’alpha et l’oméga sont respectivement la première et la dernière lettre de l’alphabet grec. C’était une expression qui signifiait « du début à la fin ». Jésus nous dit ici « Je suis le commencement et la fin de toutes choses. En toutes choses, Je dois être le premier et le dernier ». Si nous saisissons la portée de cette expression, une révélation d’une extrême importance va devenir une évidence et nous expérimenterons la présence et la puissance de Dieu de manière significative dans tous les domaines de nos vies comme jamais auparavant.

Souvent, nous comprenons que Dieu doit être au commencement. Au commencement de notre vie chrétienne pour notre salut, au commencement de nos prières pour notre sanctification, au commencement de nos prières pour notre service, au commencement de nos prières pour que nous recevions direction dans les choix et décisions que nous avons à prendre.

CEPENDANT, une erreur que nous commettons souvent est de ne mettre Dieu qu’au commencement. Dieu doit aussi être la fin de tout.
Oui, Dieu doit être au début de notre vie chrétienne et c’est par Son action que nous sommes sauvés, mais c’est aussi Lui qui doit nous conduire dans chaque étape de nos vies, pour chaque décision importante et c’est Lui qui doit développer notre vie spirituelle et nous amener à une pleine maturité.

Pour une victoire sur un péché ou une habitude, oui, Dieu doit être au commencement de nos prières mais ne croyons pas que nous devons prendre le relais et agir par nos propres forces pour arrêter. La prière n’est que le commencement. Par la suite, Dieu travaille notre cœur pour nous dégoûter de notre habitude, nous donner un désir ardent de sainteté et de victoire. Souvent quand nous commençons à prier, nous le faisons car nous aimons Dieu et que nous savons que notre péché ou notre habitude est néfaste. Mais l’habitude et le péché semblent trop forts et accrochés à nous. Grâce à la prière, Dieu commence Son œuvre et progressivement, c’est Lui qui déracine toute trace de désir en nous. Et pour finir, c’est Lui qui termine et est le dernier, car c’est par Sa force que nous obtenons la force de dire « non » au péché et de prendre notre victoire.

Pour nos décisions, Dieu doit être le premier dans nos prières mais aussi le dernier. Souvent nous prions mais nous agissons selon nos désirs, impulsions ou opportunités sans forcément attendre de réponse de Dieu. Dieu doit être le premier mais aussi Celui qui nous révèle quel chemin prendre ou non et, pour finir, Celui qui doit nous ouvrir la porte au moment fixé par Sa volonté parfaite.
Si nous faisons de Dieu le centre de nos combats et de nos décisions, si c’est Lui qui est au commencement, dans le développement et à la fin de toutes choses, s’Il est l’alpha et l’oméga duquel nous dépendons du début à la fin, il est certain que nous vivrons une année de gloire et nous verrons la puissance de Dieu.

En dernière pensée, quel que soit le bon commencement, les victoires et accomplissements que nous avons vécus avec Dieu, nous n’avons pas épuisé toutes les ressources de Celui qui est « alpha et oméga » et Dieu a de fraîches bénédictions pour nous. L’alpha et l’oméga, c’est Dieu qui nous dit « J’ai encore à te faire découvrir de nouvelles révélations, à te faire saisir de nouvelles opportunités, à te communiquer de nouvelles victoires, à te faire expérimenter toujours plus Ma présence et à te conduire dans de nouveaux accomplissements ».

Puissions-nous appréhender cette nouvelle année qui arrive avec soif et anticipation pour voir l’alpha et l’oméga se manifester comme jamais auparavant.
Apocalypse 21/6 « Puis il me dit : « Je suis l’Alpha et l’Oméga, le commencement et la fin. A celui qui a soif, je donnerai à boire gratuitement de la source de l’eau de la vie. »
Bonne année 2015 en Jésus-Christ de la part de toute l’équipe du G2J !!!