La véritable armure du champion de Dieu

7 mai

armes de Dieu

David a triomphé du géant Goliath car il s’est appuyé uniquement sur la puissance du Saint-Esprit.
Quand Saül a consenti à ce que David aille se battre, il a voulu le revêtir de sa propre armure. Mais David n’arrivait pas à se mouvoir avec car il n’y était pas habitué.
1 Samuel 17:38-39

38 Puis il lui fit revêtir sa propre armure, il lui fit mettre un casque de bronze et endosser sa cuirasse. 39 Par–dessus son équipement, David ceignit aussi l’épée de Saül, puis il essaya de marcher, mais il n’y parvint pas, car il n’en avait pas l’habitude. Alors il dit à Saül : – Je ne peux pas marcher avec tout cet équipement, car je n’y suis pas entraîné. Puis il se débarrassa de tout.

L’armure de Saül représente l’armure du soldat humain qui se protège et se bat avec les armes des hommes. L’armure de Saül représente le bras de la chair, la force humaine.
Mais David n’était pas accoutumé à marcher selon les stratégies et les méthodes des hommes. Il ne pouvait marcher avec la force et la puissance de la chair. Il était un homme qui marchait par la foi et l’onction du Seigneur.
Ceux qui marchent par l’Esprit ne sont pas à l’aise dès qu’il s’agit de se confier dans le bras de la chair. Ils n’arrivent pas à marcher avec. Ils ont appris une autre façon de se battre en comptant sur Dieu.

David a eu cette tentation, une foi qu’il a commencé par l’Esprit de finir par la chair mais il se débarrassa de tout ne voyant dans la force humaine qu’un encombrement pour sa victoire.
En face de Goliath, il resta vrai, marcha comme il avait l’habitude de marcher et alla se battre tel qu’il l’avait appris dans le secret, avec ses habits de berger et par la foi en la puissance du Saint-Esprit. Nous lisons au verset 40, « Il prit son bâton en main et choisit, dans le torrent, cinq cailloux bien lisses qu’il mit dans le sac de berger qui lui servait de besace et, sa fronde à la main, il s’avança vers le Philistin. »

Quand Goliath viendra vers lui et « l’examina », il va le mépriser et lui dire « Est ce que tu me prends pour un chien pour venir contre moi avec un bâton ? Puis il le maudit par ses dieux. »
Mais parce qu’il s’est confié en Dieu et qu’il était revêtu de l’onction divine, par sa foi, Dieu a donné la victoire à David.
« 48 Aussitôt, le Philistin se remit à avancer en direction de David qui, de son côté, se hâta de courir vers la ligne ennemie au–devant du Philistin. 49 David plongea la main dans son sac, en tira un caillou, et le lança avec sa fronde : il atteignit le Philistin en plein front. La pierre pénétra dans son crâne et il s’écroula, la face contre terre. »
La fin du texte m’a toujours fait sourire car il est dit

50 Ainsi, sans épée, avec sa fronde et une pierre, David triompha du Philistin en le frappant mortellement.


Sans la force d’aucun homme, sans les armes des hommes mais par sa foi et la puissance du Saint-Esprit, David a utilisé les armes de Dieu et est devenu un champion de Dieu qui triomphe du géant.

Dans 2 Corinthiens 10:4, Paul dira « Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas simplement humaines ; elles tiennent leur puissance de Dieu qui les rend capables de renverser des forteresses. »
Par les armes de la foi et la puissance du Saint-Esprit, Dieu veut et va renverser toutes nos forteresses et abattre tous nos géants.
En terminant, il est important de savoir qu’il y a des bénédictions rattachées au champion de Dieu.
Pour motiver les troupes, le roi Saül avait promis à celui qui triomphait de Goliath plusieurs bénédictions. Tout le peuple les connaissait et disait « Celui qui le tuera, recevra de grandes richesses de la part du roi qui lui donnera en plus sa propre fille en mariage et exonérera toute sa famille d’impôts. » 1 Samuel 17:25.
Parce que David a triomphé par la puissance de Dieu, il a reçu tout ces privilèges promis par le roi.
De la même façon, par notre victoire sur le géant, des richesses et promesses spirituelles que nous avait volé la présence du géant, nous sont restituées et sont multipliées sur nos vies.

En conclusion, pour devenir un champion de Dieu et vaincre le géant, Dieu nous appelle à une décision de confronter le géant, à un regard qui ne prête pas attention au géant et ne fixe que Dieu et à une foi en la puissance du Saint-Esprit et en Dieu, le Seigneur des armées célestes, dont l’issue des combats est entre Ses mains. De grandes richesses seront relâchées sur nos vies alors que nos géants vont tomber. Il est temps d’abattre nos géants !
Une prière pour aujourd’hui : « Merci Seigneur car Tu nous as révélé comment vaincre le géant. Merci pour les richesses qui vont être déversées sur nos vies alors que nos géants vont tomber. Seigneur, pour vaincre le géant, nous comptons sur Tes armes : un cœur décidé, un regard vers Toi et la foi en la puissance du Saint-Esprit. Merci car Tes armes sont puissantes pour abattre des géants et des forteresses. Merci de faire de nous des champions de Dieu pour des victoires qui Te glorifient. Amen. »