La décision du champion de Dieu

2 avr

Le récit du célèbre combat entre David & Goliath commence en nous révélant une déclaration de guerre des Philistins envers le peuple d’Israël.
1 Samuel 17:1

Les Philistins réunirent leurs armées pour faire la guerre, et ils se rassemblèrent à Soco, qui appartient à Juda ; ils campèrent entre Soco et Azéka, à Ephès–Dammim.

david_goliath_decision

Le mot « Philistin » signifie « immigrant ». C’est le symbole de tout ce qui est étranger à la vie et aux promesses de Dieu et qui veut immigrer en nous pour nous faire la guerre. Aujourd’hui, notre nature pécheresse, le diable et tout ce qui est contre Dieu se soulèvent pour faire la guerre au peuple de Dieu.
Devant cette déclaration de guerre, la réaction du peuple de Dieu a été de se ranger en ordre de bataille, sur une montagne exactement en face de celle où s’étaient rangés les philistins (cf. 1 Samuel 17:2-3).

Mais la suite du texte nous dit 1 Samuel 17:4 « Alors un champion sortit du camp des Philistins et s’avança vers Israël. C’était un géant mesurant près de trois mètres, nommé Goliath, originaire de Gath. »
Dans 1 Samuel 17:8-10, le récit nous révèle pourquoi ce géant s’est avancé. Goliath est venu lancer un défi à l’armée d’Israël pour affronter un homme en combat singulier. Celui qui remporterait la victoire déterminerait la victoire totale.
Encore aujourd’hui, des géants sortent pour lancer des défis au peuple de Dieu en combat singulier.

Le géant sort du camp des Philistins qui est à « Soco » qui signifie « buissonneux, épine, haie d’épines ». Le but du géant est d’être une épine dans nos vies d’aujourd’hui et de nous empêcher, par sa présence, de vivre pleinement la bénédiction et la terre promise que Dieu a pour chacun d’entre nous.
Le fait qu’il défie le peuple en combat singulier nous enseigne la réalité d’un combat personnel. Chacun d’entre nous a SES géants à affronter en combat singulier.

Pour certains, le géant qui sort pour nous lancer un défi prendra la forme d’une peur, pour d’autres ce sera une angoisse, pour d’autres ce sera un péché, pour d’autres un traumatisme, pour d’autres une situation dans laquelle nous sommes placés et qui nous semble impossible à traverser. Pour un étudiant, le géant peut faire référence à un examen qu’il pense être trop difficile à réaliser. Pour une personne, le géant peut-être de travailler avec une personne avec laquelle les choses ne se passent pas bien. Pour de jeunes parents, ce peut être l’éducation d’un enfant qui semble impossible. Le géant peut être une situation difficile avec un proche. Le géant peut être une épreuve difficile, notre maladie ou celle d’un proche. Le géant peut être une décision que nous devons prendre face à une chose néfaste mais cela nous paraît être une montagne.

Le géant représente tout ce qui nous paraît « infranchissable », impossible à gagner. Il représente tout ce qui paraît trop grand pour nous.
Il a cette caractéristique qu’il nous paraît tellement insurmontable qu’il nous prive de toute force, nous paralyse et nous plonge dans la crainte.
Le peuple avait pris la bonne décision et s’était rangé en ordre de bataille mais nous lisons dans 1 Samuel 17:11 « Quand Saül et toute son armée entendirent ces paroles du Philistin, ils furent démoralisés et une grande peur s’empara d’eux. » Juste après le discours de Goliath, la réaction du peuple a été une démotivation et une peur paralysante.
Mais alors qu’une personne va décider de confronter le géant et de l’affronter, la victoire a été assurée.

Quand David a été envoyé par son père auprès de l’armée pour prendre des nouvelles de ses frères qui avaient été engagés, le géant va sortir et défier le peuple de Dieu. Tandis que « David les entendit » (verset 23), David n’a pas eu la même réaction que tout le peuple. Quand il a entendu ce discours, il a été indigné et a voulu se battre.
1 Samuel 17:26;31-32

26 David demanda aux hommes qui se tenaient autour de lui : – Qu’est ce que l’on donnera à celui qui abattra ce Philistin et qui lavera le peuple d’Israël de la honte qui lui est infligée ? Qu’est donc cet incirconcis de Philistin, pour oser insulter les bataillons du Dieu vivant ? (…) 31 Ce que David avait dit se propagea rapidement et parvint jusqu’aux oreilles de Saül qui, aussitôt, le fit venir. 32 David lui dit : – Que personne ne perde courage à cause de ce Philistin ! Moi, ton serviteur, j’irai et je le combattrai.

David n’a pas supporté d’entendre ce géant insulter l’armée du Dieu vivant et a voulu se battre. De la même façon, l’attitude de David nous incite à ne pas supporter et tolérer nos géants. Comme David, nous sommes appelés à une sainte indignation et à combattre en voyant le péché, nos angoisses, nos traumatismes, nos situations qui insultent Dieu et nous défient. Comme David nous devons dire « j’irai et je le combattrai ».
Alors qu’il a décidé de se battre et d’affronter le géant, la victoire s’en est suivie car Dieu lui a donné surnaturellement la victoire, sans épée, sans armure humaine mais avec une fronde et une pierre envoyée en un coup directement au bon endroit par la puissance du Saint-Esprit.

Tandis que le combat est engagé

49 David plongea la main dans son sac, en tira un caillou, et le lança avec sa fronde : il atteignit le Philistin en plein front. La pierre pénétra dans son crâne et il s’écroula, la face contre terre. 50 Ainsi, sans épée, avec sa fronde et une pierre, David triompha du Philistin en le frappant mortellement.


Pour donner la victoire et abattre le géant, Dieu attendait simplement un homme qui décide d’affronter le géant. Dieu attendait cet homme pour déverser en lui Sa puissance pour la victoire. David dira « Car la victoire appartient à l’Eternel ».

Quels que soient nos géants, Dieu est là pour nous donner la victoire. Il n’attend qu’une chose, notre décision de confronter le géant afin de déverser Sa puissance en nous.
Certains diront, « je veux être sûr d’avoir la puissance de Dieu avant de confronter mon géant. » Mais Dieu dit « c’est au moment où tu combattras le géant que Ma puissance reposera sur toi et te donnera surnaturellement la victoire. » C’est au moment où David a lancé la pierre que surnaturellement, Dieu a béni son lancé et lui a donné une telle adresse, qu’il s’est logé en plein milieu du front de Goliath et qu’en un seul coup, le champion philistin a été terrassé.
Pour vaincre le géant et devenir un champion, il faut faire le pas de foi de l’affronter. Dieu se chargera du reste « Car la victoire appartient à l’Eternel ».
1 Corinthiens 15:57 « Mais grâces soient rendues à Dieu, qui nous donne la victoire par notre Seigneur Jésus–Christ ! »

Une prière pour aujourd’hui « Merci Seigneur car Tu nous donnes la victoire sur nos géants. La victoire t’appartient. Aujourd’hui, je prends la décision de confronter mon géant et de te l’apporter en prière. Merci car Tu me revêts de Ta puissance pour le vaincre. Amen. »